Réflexions nominatives
montevideo

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Réflexions nominatives

Par montevideo - 05-05-2012 15:39:05 - 2 commentaires

Réflexions nominatives (05-05-2012)

Ce qui me plait dans la CAP, c’est aussi le « temps de cerveau disponible » quand on court.

Quand on ne souffre pas trop, on a le temps pour penser à tout et n’importe quoi, en vrac : le boulot, la famille, les courses celles pour la bouche pas pour les pieds et d’autres choses comme ce matin : le nom des courses.

Alors profitant d’une énième lecture de ma liste de chevet préférée : le calendrier officiel des courses hors stade des Bouches du Rhône 2012 (pour les pros le calendrier CHSBDR2012), je m’essaye à faire une liste par catégorie (le classement et la catégorisation est une de mes activités inavouables préférées, déformation professionnelle sans doute), liste non exhaustive vu qu’il y a pas loin de 150 courses inscrites au calendrier, mais à compléter à l’envi.

Je signale tout de suite que certaines courses peuvent parfaitement aller dans l’une et l’autre des catégories que j’ai « inventées » selon des choix qui me sont purement personnels et donc sujets à discussion voire contestation …

Je commence par les « banales », la catégorie la plus simple, les noms sans grande imagination à savoir les courses dénommées simplement avec le couple distance + nom de la ville, du village, du quartier ou lieu-dit voire du terroir géographique, catégorie dans laquelle on peut placer les courses en ligne qui portent le nom des points de départ et d’arrivée.

Dans cette catégorie assez fournie notamment : les 10 kms du Puy-Ste-Réparade, Marseille Marathon, Marseille-Cassis (devenue d’ailleurs les 20 kms Marseille-Cassis), Martigues-Carro, les 10 kms de Château-Gombert, les 15 kms de Gignac le semi du Pays d’Aix (plus terroir cette appellation Pays).

Mais aussi les distances moins classiques : Les 12 kms de la Cadenière (Lançon).

A noter que la distance est rarement mise en avant dans le nom de la course quand il n’est pas « classique ».

A noter encore dans cette catégorie : les appellations très précises : les 10,1 kms d’Arles ou la 10 kms en boucle de 1 km (Marseille)

Je classerai aussi ici les « Trails » qui n’échappent pas à cette neutralité descriptive : Trail de la Sainte-Baume, (Petit) Trail du Canton Vert, Trail de Glanum, Trail de la Sainte-Victoire, Trail des 6 Collines, Trail de Mimet …

Autre catégorie, proche de la première qui décline le nom de la localité où se déroule la course, catégorie que j’appellerai les « géographiques féminisées ».

Dans cette catégorie, la Fuvelaine (Fuveau), l’Eguillénne (Eguilles).

A noter aussi, les véritables « féminines », courses réservées aux seules filles qui ont tendance à se développer (vive l’égalité des sexes !) : la Lançonnaise (Lançon), l’Aixoise (Aix), la Cabraisiènne (Cabriès), La Marseillaise des Femmes.

La catégorie suivante indique souvent comme les deux premières un lieu géographique mais ajoute une précision « technique » pour les connaisseurs, même si ce sont des appellations non contrôlées qui veulent tout dire et ne rien dire, j’appellerai cette catégorie les « techniques ».

Dans cette catégorie, j’inclus tout d’abord les simples « Courses » voire « Course Nature » : Pichauris, Saint-Antoine (Meyreuil), des Embruns (Sausset les Pins), Plan d’Orgon et ensuite :

- les « Boucles » : Gardanne, Valtréde, Bouc-Bel-Air.

- les « Corridas » : Trets, Vieux-Port,

- les « Tours » ou « Tours Pédestres » : Roucas Blanc, Carnoux, Lambesc, Puyloubier.

- les « Cross » (qui n’en sont pas d’ailleurs) : Septéme, de l’Etoile,

- les « Rondes » : Château-Gombert, Allauch, Saint-Mitre les Remparts, Cornillon,

- les « Foulées » : Venelles, Pelissanne, de la Crau, Verte (Chateaurenard), Saint-Claude (Meyrargues), du Foussa (Rognes).

A noter parfois des plus originales : les « Chemins » : de Sainte Rosalie (La Fare les Oliviers).

Autre catégorie celles avec des noms qui décrivent ce qui vous attend, je les appellerai les « sportives » car il y une idée de mouvement assez présente :

Dans cette catégorie :

- les «  Courir » : Courir autour de la Mairie (Marseille), Courir à Peynier en Avril (Peynier), Courir pour l’Espoir.

- les « Montées » ou « Ascension » : Montée de la Sainte Baume, Montée de la Sainte Anne, L’Ascension de la Montagnette.

- Le Défi de Calendal (Cassis)

- Le Raid Calissane-Virant (Lançon)

A noter, encore dans cette catégorie des courses aux noms plus originaux que l’on peut aussi classer ici : Course de l’Aix s’élance ou A l’assaut du Château (Salon de Provence).

Toujours avec une idée de mouvement : les « touristiques », la Course des Iles (Marseille), l’Escapade d’Ensues que je classe ici pour son côté « voyage, voyage », la Traversée des Alpilles  (Saint Rémy de Provence) ou avec son côté « exploration » : Du Château au Mont Trésor (Charleval).

Autre catégorie : ce sont les « temporelles » faisant référence au moment de la journée ou à la saison.

Dans cette catégorie : la Nocturne de Marseille, les 10 kms Nocturne de Puyricard, la Course du Printemps, La Course féminine de Printemps qui n’est pas la même que la précédente, celle-ci est réservée aux femmes

A noter pas de Matinale à ce jour.

Encore une catégorie dont j’aurais du parler avant : les « caritatives ».

Dans cette catégorie : la Course du Cœur (Aix), Cross du Lion des Alpilles (Eyguières), Couse de l’Intégration, Courir pour l’Espoir ou Nocturne de Marseille déjà citées.

Dans le même ordre d’idée, la catégorie des « hommages » : Souvenir Jean Moulin ou Souvenir Laurens Deleuil.

A l’opposé, la catégorie des « commerciales » ou « sponsorisées » qui se passent d’explications en lisant la liste etqui ne sont pas si nombreuses au final.

Dans cette catégorie : les 10kms de la Provence, les 10 kms du Conseil Général 13, les Foulées de Kalenji, Course Cap Nature (ou encore mais c’est dans le Vaucluse : les 10 kms Auchan-Le Pontet).

Les « mathématiques et géométriques» : la 10 kms en boucle de 1 km (Marseille), la 3.2.1 (Les Pennes Mirabeau) et Le Triangle (?) des Bannes.

Les « naturelles » misant sur la Nature, la verdure ou la mer : La Course Nature Pichauris, la Foulée Verte, la Foulée des Embruns, ou plus rigolotes Le Bol d’Air Barbenais.

Les dernières catégories font plus appel à l’originalité et démontre qu’imagination voire humour et course à pied peuvent faire bon ménage.

Les « terroirs » faisant appel à une activité ou un particularisme local.

Dans cette catégorie : on peut classer les « provençales » :

- Inévitable : la Trilogie de Pagnol (Aubagne)

- les Collines du Berger (Coudoux) avec un double particularisme : les « Collines » terme finalement peu employé et le pastoralisme,

- les Drailles de la Galinette (un trail),

- la Draille de Mourre Poussiou (Fos sur Mer),

- Relais de la Mer à la Bonne Mère (Marseille),

- La Draio GemoAubagnaise,

-          La Cabro d’Or (Cabriès).

Mais aussi les « agricoles » :

- La Course des Vendages (Puyricard),

-La Ronde des Vignes (Roquefort)

- Le Tour de l’Olivier (Istres),

-La Ronde des Oliviers (Mouries).

Moins agricole et plus industriel mais terroir quand même : la Ronde des Mineurs (Gréasque)

Les « humoristiques », attention aux jeux de mots :

- la Course d’Aix s’élance (organisée par le Lycée Militaire : que des déconneurs),

-Trail du Roq-Vert de … Roquevaire,

-Les Boucles Bel Air de … Bouc Bel Air

Les « poétiques », voire « les philosophiques » ou simplement les « mignonnes »,

-la Course des Amoureux,

-Courir pour l’Espoir,

-Course Jean Moulin, Chemin de la Liberté (Eygalière)

-Raid au Claire de Lune (Pélissanne)

-La Colombe d’Aubagne,

-Le Petit Loriot (Auriol),

-La Ronde des Matous.

J’ai sans doute été arbitraire dans mes choix et surement pas exhaustif.

J’ai fait certaines, pas mal, de ces courses mais je m’aperçois que j’ai oublié celle qui se déroule sur les chemins d’enfance que « la Roquefavour » à Ventabren et que n’ayant pas limité mon champ d’exaction sportif aux Bouches du Rhône je ferai une nouvelle liste pour les courses de la Provence en général avec quelques perles à venir comme dans le Vaucluse la Foulée de la Gau Galine (Malemort du Comtat) ou la Farigoulette (Cabrières d’Avignon) ou encore la Belle à Lure mais ce sera pour une autre fois.

Billet précédent: Rando Monts du Beaujolais 2011

2 commentaires

Commentaire de foxdiver posté le 05-05-2012 à 20:50:14

Ben dis donc y t'en a fallu du temps de cerveau disponible. Remarques c'est peut être ça qu'on appelle la masturbation intellectuelle.
Attention y parait que ça rend sourd ;-))
A très vite

Commentaire de RogerRunner13 posté le 06-05-2012 à 17:00:24

Es-tu en manque de réflections intellectuelles ? vu que l'on à besoin de beaucoup du cerveau pour courir..... LOL! LOL!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.16 - 21054 visites